18 déc. 2012

Casse Noisette

Aujourd'hui c'est le 150eme anniversaire du Ballet.
Son succès est le résultat d'une coopération de génies lors de sa création (Tchaïkovski pour la musique, Petipa pour le livret qui s'inspire d'un conte revisité par Dumas).

Clara, le soir de Noël, se voit offrir par son oncle un casse noisette.
Pendant la nuit, dans le salon, les jouets prennent vie et s'animent jusqu'au matin... Et bien sûre, le Casse-noisette se transforme en prince...

Le succès ne serait pas si immédiat si le génie musical du compositeur n'avait su mettre à profit la subtilité du célesta (sorte de piano) dans la très populaire variation de la "fée Dragée", utiliser des timbres jusque là étouffés dans l' orchestre des percussions et des cuivres, entendre chanter les enfants sur scène (valse des flocons de neige) et faire sonner des jouets (hochet, tambours, coucou, caille)...

  Une ode à la féerie de Noël... ça tombe bien!
Un ballet revisité par Noureev en 1967 pour sa version classique et de là jamais égalée, mis à part peut-être par Bajart et Jean-Christophe Maillot pour ses versions modernes.

Une version avec de la danse aérienne

Pour les enfants, il existe une adaptation du conte par  paul schibli "le prince casse-noisette"...

1 commentaire:

BISAR a dit…

Je prends toutes les invitations à assister à un "Casse Noisette", c'est beau et ça me changera des "Casse Noix". Joyeux Noël!